EssilorLuxottica progresse dans le domaine du recyclage du nylon

Désireux de proposer des produits de grande qualité et de sensibiliser l’opinion à l’économie circulaire au service de la planète, le Groupe EssilorLuxottica investit dans le nylon renouvelable et recyclé pour remplacer le nylon dérivé du pétrole par une solution durable.

Chaque année, environ huit millions de tonnes de déchets plastiques finissent dans les océans. Dans le cadre de son programme de développement durable « Eyes on the Planet », EssilorLuxottica s’est engagé à réduire son impact environnemental et à mettre fin au gaspillage en appliquant la règle des 4 R : « Rechercher-Réduire-Réutiliser-Recycler ». En consacrant tout un volet du programme à l’économie circulaire : « Eyes on Circularity », la Société vise à créer un modèle circulaire capable de recycler les déchets en les intégrant à son cycle de production, dans l’idée de réduire les déchets plastiques. L’utilisation du nylon recyclé en est un exemple.

Le nylon en bref

Le nylon est une matière synthétique dérivée du pétrole. C’est un polyamide, né de la synthétisation sous haute pression et à chaud de matières carboniques présentes dans le charbon et le pétrole. Transparent, le nylon résiste à la chaleur et aux produits chimiques et possède un faible pouvoir absorbant. En raison de ces propriétés, le nylon est largement utilisé dans plusieurs industries, notamment dans l’agriculture, la construction, le textile, le sport et la transformation alimentaire. Dans la lunetterie, une variété particulière de nylon est utilisée pour la production de montures en plastique. C’est le cas notamment lorsque l’on a recours au moulage par injection : le nylon est fondu et injecté dans un moule pour créer la forme des lunettes. C’est un procédé rapide qui génère peu de résidus ou de déchets.

Ouvrir le champ des possibles grâce aux déchets

La gestion des déchets est un volet essentiel de l’engagement d’EssilorLuxottica pour la réduction de son empreinte environnementale. Le Groupe utilise en moyenne 800 à 900 tonnes de nylon par an, dont seules quelques tonnes sont rejetées. Toutefois, il y a trois ans, nos équipes de R&D en Italie ont cherché à mettre au point des solutions pour recycler ces résidus de fabrication(1). Après deux années d’essais, nos chercheurs ont découvert qu’il était effectivement possible de recycler et de réutiliser le nylon jusqu’à sept fois, sans compromis sur la qualité, et ont lancé un projet interne à Agordo, en Italie, pour recycler et agréger les résidus de nylon dérivés de la fabrication des montures. La fabrication par injection consiste à fondre le nylon et à l’injecter dans un moule pour créer la forme des lunettes. C’est un procédé rapide qui génère peu de résidus ou de déchets. Les résidus sont ensuite placés dans un granulateur qui les broie, puis le matériau est transformé par un procédé dit « d’extrusion »(2). Lors de ce procédé, le matériau est fondu et moulé par extrusion en forme de « spaghetti », que l’on découpe ensuite en granulés. Ces granulés noirs, qui sont des produits dérivés, peuvent être réutilisés et recyclés plusieurs fois sans perdre leurs propriétés d’origine. En début d’année, EssilorLuxottica a recyclé environ six tonnes de nylon dans son usine d’Agordo.

L’usine d’Agordo, en Italie, où sont recyclés les résidus de fabrication de nos montures en nylon, a obtenu la certification ISCC (International Sustainability Carbon Certification) pour l’ économie circulaire fondée sur la méthode du bilan massique(3). Contrôlés en permanence par la Société (du contrôle à la fabrication, en passant par l’ingénierie), nos procédés font également, chaque année, l’objet d’un examen minutieux par un tiers. En respectant ces exigences, nous garantissons la traçabilité des matériaux tout au long du cycle de production, de la collecte des déchets jusqu’au moulage par injection, et nous nous assurons que les granulés recyclés respectent des exigences de qualité aussi élevées que les granulés originaux.

En 2021, EssilorLuxottica a lancé la collection R-EA (Recycled Emporio Armani), fabriquée uniquement à partir de nylon recyclé. Suite à ce lancement réussi et grâce à la certification ISCC pour ses procédés fondés sur la méthode du bilan massique, la Société a pu étendre l’utilisation du nylon recyclé à d’autres marques. Par exemple, les lunettes de la collection « Recycled Eyewear » de Tory Burch sont réalisées à partir de nylon recyclé.

Le nylon recyclé présage un avenir radieux

EssilorLuxottica souhaite étendre sa certification ISCC aux capacités de recyclage de ses autres usines, notamment en Chine (Tristar) et au Brésil (Campinas), et envisage d’autres solutions pour recycler davantage. Jusqu’à présent, le plastique recyclé qu’EssilorLuxottica produisait était noir, parce qu’il est plus simple de créer du noir à partir de couleurs différentes, mais la Société étudie la possibilité de créer d’autres couleurs, et les premiers résultats qu’elle a obtenus s’avèrent prometteurs.

 

(1) Déchets plastiques en nylon.

(2) Procédé d’extrusion : fabrication de produits par écoulement de matières liquides (spécialement matières plastiques).

(3) Bilan massique : cette approche consiste à promouvoir l’utilisation de plastique fabriqué à partir de matières premières renouvelables ou recyclées en évitant le gaspillage des ressources.