Communiqués de presse

EssilorLuxottica et l’Institut polytechnique de Milan : partenariat pour les lunettes du futur

  • - EssilorLuxottica et l’Institut polytechnique de Milan ont conclu un accord pour la création du premier laboratoire commun Smart Eyewear, qui verra le jour dans le parc Gasometri à Milan.
  • - Le laboratoire mènera des activités de R&D en vue de développer la prochaine génération de lunettes connectées, combinant la technologie numérique avec des connaissances en bio-ingénierie, en physique et en IA.
  • - Le partenariat prévoit un investissement initial de plus de 50 millions d’euros et emploiera plus de 100 chercheurs.

Milan (19 juillet 2022) – EssilorLuxottica et l’Institut Polytechnique de Milan ont créé le laboratoire EssilorLuxottica Smart Eyewear, le premier centre de recherche commun dont l’objectif est de concevoir les lunettes intelligentes du futur.

L’accord, annoncé aujourd’hui en présence du ministre de l’Innovation technologique et de la Transition numérique, Vittorio Colao, du maire de Milan, Giuseppe Sala, du ministre régional de la Recherche, de l’Innovation, de l’Université et de l’Internationalisation, Fabrizio Sala, du directeur de l’Institut polytechnique de Milan, Ferruccio Resta, et du président-directeur général d’EssilorLuxottica, Francesco Milleri, prévoit un investissement de plus de 50 millions d’euros.

Le projet associe la recherche industrielle et le développement expérimental autour de dispositifs de nouvelle génération portables et connectés au réseau en pleine autonomie. C’est un projet concret et innovant, qui permettra le développement de technologies et de services à travers une interface largement diffusée comme les lunettes.

D’une durée initiale de 5 ans, le laboratoire EssilorLuxottica Smart Eyewear emploiera à terme plus de 100 professionnels dont des chercheurs et des scientifiques qui collaboreront étroitement dans un espace dédié dans la zone de l’Innovation que l’Institut polytechnique de Milan développe dans le parc Gasometri, dans le quartier de Bovisa. Ainsi, l’Institut vise à rapprocher les mondes de l’université et de l’entreprise par la création d’un environnement de recherche fortement international qui favorise les synergies et les transversalités.

Le défi principal du projet est de développer les technologies de base du point de vue du matériel, du logiciel et des applications pour permettre à l’homme d’interagir avec l’environnement numérique. À cet effet, les activités de recherche industrielle et le développement expérimental du laboratoire EssilorLuxottica Smart Eyewear seront sous-divisées en cinq macro-objectifs : l’étude et le développement de composants électroniques et photoniques, ainsi que des algorithmes qui permettent d’acquérir, d’élaborer et de présenter à l’utilisateur toutes les informations du monde réel à travers la réalité augmentée. Le développement de ces thèmes permettra d’intégrer la technologie dans divers prototypes de lunettes, comme prévu dans les deux derniers objectifs, avec le développement de matériaux, de systèmes de recharge, et d’algorithmes qui permettront de valider les performances dans un contexte réel.

Le laboratoire EssilorLuxottica Smart Eyewear à Milan s’insère dans l’écosystème de R&D du Groupe qui opère déjà à l’échelle mondiale avec plus de 30 centres de R&D dédiés à la santé visuelle, la conception de lunettes, le développement durable et la transformation digitale, avec environ 1 000 chercheurs et plus de 11 000 brevets.

De plus, EssilorLuxottica et l’Institut polytechnique de Milan ont vocation à créer ensemble un parcours d’études dédié favorisant de nouvelles compétences de plus en plus pointues dans le domaine des dispositifs portables et des lunettes connectées, complétant ainsi les activités de recherche du laboratoire. L’objectif est d’attirer de jeunes talents, des étudiants en doctorat, des chercheurs et des chercheuses et des universitaires de niveau international qui mettent leur énergie dans ce projet d’avant-garde, ainsi que de former des nouvelles ressources capables de satisfaire les demandes du marché du travail actuel et à venir.

«L'accord avec EssilorLuxottica représente une étape importante dans le développement de la zone

« Goccia di Bovisa » et ce pour plusieurs raisons », explique Ferruccio Resta, directeur de l’Institut polytechnique de Milan. "La première est que l'université travaille désormais aux côtés d'un exemple d'excellence internationalement reconnu, un groupe synonyme d'innovation - un grand catalyseur pour d'autres efforts d'entrepreneuriat et de recherche au sein du quartier de l'innovation qui se dessine dans la région de Gasometri. La deuxième raison est liée au domaine dans lequel nous allons opérer : le métaverse, dont on ne peut que deviner les possibilités aujourd'hui, est un domaine d'étude et d'expérimentation complexe, impliquant des domaines technologiques développés au sein de l'université : de l'électronique, à la photonique, à la science des données. Elle ouvre des perspectives inédites qui ne se limitent pas à l'innovation technologique ou au développement de nouveaux produits, mais remodèlent des processus, des services et des relations entières. C'est précisément sur cette base que le centre commun de recherche fonctionnera au cours des cinq prochaines années."

Francesco Milleri, président-directeur général d’EssilorLuxottica a déclaré : « L’innovation est au coeur du modèle économique d’EssilorLuxottica. Le monde physique et le monde virtuel fusionnent toujours plus et les nouvelles perspectives sont inédites : elles représentent un défi unique qui nous projette dans le futur. Ces nouveaux modèles sont des clés indispensables pour débloquer un potentiel énorme de développement pour le marché de l’emploi et pour le système économique tout entier.».